Enquête de couverture vaccinale 2002

Mis à jour le 20 mai 2019

Couverture vaccinale diphtérie, tétanos, poliomyélite chez l'adulte

Il existe peu de données de couverture vaccinale chez l'adulte. En 2007, l'InVS a analysé les données issues de l'enquête Santé et protection sociale réalisée par l'IRDES en 2002 sur un échantillon représentatif des ménages de France métropolitaine. Les informations sur la vaccination ont été recueillies à l'aide d'un auto-questionnaire chez les personnes de 16 ans ou plus. L'enquête a montré que la proportion de personnes vaccinées depuis moins de 15 ans, c'est à dire considérées comme couvertes par la vaccination, était nettement insuffisante, de 71,2% pour le tétanos, de 41,9 % pour la poliomyélite et de 33,7 % pour la diphtérie. Les données de cette enquête ont été utilisées pour rechercher des facteurs associés à la couverture vaccinale tétanos et à la connaissance du statut vaccinal tétanos. Deux variables démographiques étaient uniquement associées à la couverture vaccinale (meilleure couverture chez les hommes et dans certaines régions de résidence), alors que deux variables socioéconomiques étaient associées uniquement à la connaissance du statut vaccinal (meilleure connaissance chez les personnes de familles aux revenus élevés et chez les cadres/professions libérales et les employés). La couverture vaccinale et la connaissance du statut baissaient toutes les deux avec le niveau d'études bas, chez les résidents des grosses agglomérations et chez ceux ne bénéficiant pas d'une couverture complémentaire privée. Ces deux indicateurs étaient tous deux associés à l'âge mais dans un sens opposé. Les auteurs de ce travail concluaient que les facteurs influençant la couverture vaccinale tétanos étaient plutôt des facteurs démographiques alors que les facteurs socioéconomiques semblaient influencer surtout la connaissance du statut vaccinal. Ces informations pourraient être utiles pour cibler des actions de santé publique et adapter les messages sur les groupes les moins couverts et les moins bien informés.