Compte tenu de leurs situations géographiques, économiques et démographiques, les territoires d’Outre-mer rencontrent des problèmes nutritionnels, qui sont différents d’une zone à l’autre. Les connaître permet d’identifier les cibles prioritaires d’actions de santé publique…

L’étude Escal : enquête sur la santé et les comportements alimentaires en Martinique 

L’étude sur la santé et les consommations alimentaires en Martinique (Escal) a été réalisée en 2003-2004 par Santé publique France Antilles-Guyane et l’Observatoire de la santé de la Martinique dans le but de connaître, entre autres, l’état nutritionnel de la population et ses apports alimentaires. Les analyses ont permis de décrire les apports alimentaires de la population martiniquaise âgée de 16 ans et plus au regard des repères de consommation et indicateurs d’objectif du Programme national nutrition santé (PNNS)
Les consommations alimentaires ont été recueillies par deux rappels de 24 heures à un mois d’intervalle chez les sujets âgés de 16 ans et plus, après un tirage aléatoire de foyers à inclure. Les sous-déclarants ont été exclus des analyses. Les résultats ont été redressés sur l’âge et le sexe de la population martiniquaise, et tiennent compte du plan de sondage et de l’effet grappe. L’association des caractéristiques sociodémographiques au fait d’être petit consommateur de fruits et légumes, de produits laitiers et de poissons a aussi été analysée. 

En savoir plus

Enquête sur la santé et les comportements alimentaires en Martinique (Escal 2003-2004). Résultats du volet "consommations alimentaires ...

En savoir plus

Accédez aux publications issues de l’étude Escal en cliquant ici.

L’étude Nutrimay : alimentation, état nutritionnel et état de santé dans l’île de Mayotte

Le département de Mayotte connaît une profonde mutation socio-économique et culturelle, caractérisée, entre autres, par une forte croissance démographique (la moitié de la population à moins de 20 ans) et une situation sanitaire précaire. Sur le plan nutritionnel, des situations de dénutrition, révélées en 2004 de façon brutale par une épidémie de béribéri infantile, coexistent avec une prévalence élevée de l’obésité chez les femmes. Pour orienter les actions de santé publique dans ce domaine, une étude en population générale a été réalisée en 2006, à la demande du Ministère de la santé.
Les objectifs de l’étude Nutrimay étaient de décrire les paramètres suivants au sein de la population résidant à Mayotte :

  • les consommations alimentaires,
  • l’activité physique,
  • la sédentarité,
  • l’état nutritionnel.

Une attention particulière a été portée aux groupes les plus vulnérables que sont les jeunes enfants (0-4 ans) et les femmes en âge de procréer (15-49 ans).
L’objectif secondaire de l’étude était également d’estimer la prévalence de l’hypertension artérielle chez les adultes.
L’étude a été réalisée auprès de 993 individus. Les caractéristiques des ménages, les données sociodémographiques et les données sur les habitudes de vie et les antécédents médicaux ont été recueillies par questionnaires en face-à-face au domicile des participants. Des mesures anthropométriques (poids, taille, tours de taille et de hanches), de la pression artérielle systolique et diastolique (individus >15 ans) et une évaluation de l’activité physique chez les plus de 15 ans, basée sur l’International Physical Activity Questionnaire (IPAQ), ont également été réalisées au domicile des participants. Les consommations alimentaires ont été estimées à partir de deux rappels de 24 heures également réalisés en face-à-face au domicile et portant sur deux jours à un mois d’intervalle. 

A lire aussi

Alimentation, état nutritionnel et état de santé dans l'île de Mayotte : l'étude NutriMay, 2006

En savoir plus

Accédez aux publications issues de l’étude Nutrimay en cliquant  ici.

L’étude Kannari : Santé, nutrition et exposition au chlordécone aux Antilles

Alors que le Programme National Nutrition Santé (PNNS) et le Plan Obésité 2010-2013 comprennent une déclinaison pour l’Outre-mer formalisée en 2012, il était important d’actualiser les données sur les comportements alimentaires rapportés grâce à l’étude Escal.

Parmi les constats issus d’Escal, il avait été montré que les habitudes alimentaires des jeunes générations et des populations les plus précaires avaient fortement évolué vers des apports défavorables à la santé en Martinique.  

Dix ans plus tard, l’étude Kannari visait à étudier la persistance ou non de ces tendances et leur éventuelle déclinaison en Guadeloupe. L'objectif d'une telle étude, à terme, était ainsi de renforcer les moyens mis en œuvre pour améliorer la situation nutritionnelle locale.  

Concernant la nutrition, les objectifs de l’enquête Kannari étaient de : 

  • Décrire les apports alimentaires et nutritionnels des populations guadeloupéenne et martiniquaise, de façon globale, par sous-groupes d'intérêt (caractéristiques sociodémographiques, économiques, état de santé…) et en fonction de recommandations actuelles, en particulier celles diffusées dans le cadre du PNNS ;
  • Évaluer l'état de santé des populations guadeloupéenne et martiniquaise en termes de prévalence du surpoids et de l'obésité et d’indicateurs biologiques nutritionnels ;
  • Décrire les évolutions des comportements alimentaires et des prévalences de surpoids et d’obésité de la population martiniquaise depuis 2003-2004 (enquête ESCAL).

D’autres spécificités sont également étudiées à travers cette investigation :  

Après un tirage au sort aléatoire de foyers à enquêter sur les bases de recensement de l’Insee, les enquêteurs se sont rendus sur place pour sélectionner au hasard les personnes à enquêter (1 adulte, et 1 à 3 enfants selon l’âge par foyer). Ils ont fait passer des questionnaires sur la composition du foyer, la santé (questionnaire adapté à l’âge et comprenant des mesures anthropométriques) et les fréquences de consommation d’une centaine d’aliments. Tous les individus de 11 ans et plus ont ensuite été interrogés deux fois par téléphone pour décrire en détail leurs consommations alimentaires de la veille de l’appel (rappels des 24 heures). Enfin, il était proposé aux adultes de 18 ans et plus, de se rendre dans un laboratoire ou qu’un infirmier vienne à leur domicile afin de réaliser des prélèvements biologiques.
Le recueil des données a été réalisé de septembre 2013 à février 2014, tandis que les prélèvements biologiques ont été organisés jusque fin juin 2014. Environ 1 800 foyers comprenant au moins un individu inclus en Martinique ou en Guadeloupe ont été enquêtés. Près de 3 000 rappels des 24 heures ont été réalisés par téléphone par des diététiciennes. Au final, environ 780 adultes ont eu un prélèvement biologique. 

A lire aussi

vignette-rapport-synthese
26/06/2019

KANNARI 2013 – volet santé Guadeloupe – les principaux enseignements. KANNARI, Santé, nutrition et exposition au chlordécone aux Antill...

vignette-rapport-synthese
26/06/2019

Surcharge pondérale et obésité abdominale en Guadeloupe en 2013. KANNARI, Santé, nutrition et exposition au chlordécone aux Antilles.

vignette-rapport-synthese
26/06/2019

L’hypertension artérielle en Guadeloupe en 2013. KANNARI, Santé, nutrition et exposition au chlordécone aux Antilles.

vignette-rapport-synthese
26/06/2019

Le diabète en Guadeloupe en 2013. KANNARI, Santé, nutrition et exposition au chlordécone aux Antilles.

Accédez aux publications issues de l’étude Kannari en cliquant ici.