Quelles peuvent être les conséquences d’une exposition au monoxyde de carbone ?

Mis à jour le 28 juin 2019

Le monoxyde de carbone est un gaz facilement absorbé au niveau pulmonaire, puis il gagne la circulation sanguine où il entre en compétition avec l’oxygène. En effet, l’affinité du monoxyde de carbone pour l’hémoglobine est 230 fois supérieure à celle de l’oxygène. Il se fixe donc facilement sur l’hémoglobine pour former une molécule stable, la carboxyhémoglobine (HbCO). Ce phénomène entraîne une diminution de la capacité sanguine à transporter l’oxygène, une plus grande difficulté à relarguer l’oxygène au niveau tissulaire et une asphyxie parfois mortelle.

La gravité de l’intoxication est fonction de la quantité de monoxyde de carbone (CO) fixée par l’hémoglobine. Cela dépend de la concentration de CO dans l’air, de la durée d’exposition et du volume d’air inhalé.

Une intoxication chronique au CO est induite par de faible concentration inhalée sur des périodes de temps répétées. Quant à l’intoxication aiguë, elle est consécutive à une exposition à de fortes concentrations de monoxyde de carbone. Elle peut être foudroyante (quelques minutes) ou progressive sur une courte durée (quelques heures).

Intoxication au monoxyde de carbone
Source : WHO, IPCS. Carbon monoxide (EHC 213). Genève, Environmental Health Criteria 1999.