Impacts sanitaires du changement climatique en France. Quels enjeux pour l'InVS ?

Publié le 1 Janvier 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Plusieurs risques sanitaires et évènements environnementaux susceptibles d'être exacerbés par le changement climatique sont classiquement identifiés dans la littérature : émergence ou réémergence de maladies infectieuses, augmentation en fréquence et en intensité des évènements extrêmes, modifications profondes de l'environnement et de leurs conséquences sanitaires. L'Institut de veille sanitaire s'est attaché à expliciter pour chaque risque l'état des connaissances actuelles, à identifier les systèmes de surveillance et d" alerte existants, les nouvelles questions posées par le changement climatique et les besoins de connaissances et en surveillance. Le travail s'est appuyé sur une revue de la littérature, sur des consultations d'experts et sur l'analyse d'évènements passés. L'évaluation des impacts sanitaires du changement climatique reste qualitative, de par la limite des connaissances disponibles et les incertitudes fortes sur les évolutions du climat et de la société. Pour les risques considérés (évènements extrêmes, modifications de l'environnement et maladies infectieuses), les données sur l'environnement et les effets sanitaires sont produites à partir des analyses des données fournies par les systèmes de surveillance en continu ou à partir des résultats d'études ad hoc. Ces systèmes de surveillance et d" alerte doivent être renforcés, en assurant la qualité des données, leur accessibilité, et une meilleure mise en relation et mise en cohérence des systèmes de surveillance environnementaux et sanitaires. Une meilleure compréhension des comportements exposants sera également essentielle pour appréhender les impacts du changement climatique. La surveillance syndromique, complémentaire des systèmes de surveillance traditionnels, présente l'intérêt d'apporter des informations utiles pour la gestion de crise et de repérer des évènements inattendus. Il apparaît également nécessaire de développer l'interdisciplinarité pour étudier des systèmes complexes et mettre en perspective les conséquences sanitaires des modifications environnementales, sociales et économiques. Ce besoin d'interdisciplinarité se traduit également dans les interactions avec la recherche. Enfin, la prise en compte des impacts sanitaires actuels des politiques d'atténuation des émissions d'aérosols et de gaz à effet de serre est également un champ important pour la santé publique. Il faut développer des méthodes pour fo urnir aux décideurs des éléments leur permettant de retenir des politiques présentant des co-bénéfices (impact favorable direct sur la santé à court terme et réduction du changement climatique à long terme avec impact favorable indirect). La surveillance pourrait également servir à documenter et évaluer les conséquences de ces politiques. (R.A.)

Auteur : Pascal M
Année de publication : 2010
Pages : 80 p.