Ce que les femmes disent de l'abstinence d'alcool pendant la grossesse en France.

Publié le 10 Mars 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - L'exposition prénatale à l'alcool peut être responsable d'un ensemble plus ou moins complet d'anomalies malformatives et dysmorphiques et de troubles du développement chez l'enfant à naître, allant du syndrome d'alcoolisation foetale à des effets plus subtils. Malgré la mise en oeuvre d'une politique de prévention contre les dangers de la consommation d'alcool pendant la grossesse, de nombreuses femmes continuent d'en consommer. Il importait de faire le point sur l'état des connaissances et des opinions des femmes enceintes afin de comprendre comment elles se représentent les risques de la consommation d'alcool pendant la grossesse et la façon dont elles perçoivent les messages qui leur sont destinés. Méthode - Une approche qualitative issue de discussions de quarante deux femmes enceintes échangeant sur trois forums Internet en 2007 a été mobilisée pour répondre aux questions posées. Résultats - La recommandation de l'abstinence est mal comprise par les femmes, qui connaissent peu les conséquences de la consommation d'alcool sur l'enfant à naître. Enfin, les sources d'informations de ces femmes concernant la consommation d'alcool pendant la grossesse sont diverses, mais leur propre mère demeure la source qu'elles estiment la plus digne de confiance. (R.A.)

Auteur : Toutain S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 10-11, p. 100-2