Bulletin national d'information OSCOUR du 19 juin 2017

Publié le 26 Juin 2017
Mis à jour le 10 mai 2019

Synthèse

  • En semaine 24 de 2017 (du 12 au 18 juin), les passages aux urgences toutes causes confondues sont en légère hausse chez les enfants (+4%) et stables chez les adultes. Ils se maintiennent à un niveau légèrement supérieur aux années précédentes. Les hospitalisations sont en légère hausse dans toutes les classes d'âges (+10% chez les enfants et +4% chez les adultes).
  • Les pathologies saisonnières printanières et estivales sont majoritairement en hausse en semaine 24. On note une hausse des recours pour fièvre isolée et malaise notamment chez les enfants (+16% et 28% respectivement) et les personnes de 75 ans et plus (+26% et 57% respectivement). Les recours pour asthme et allergie sont en légère augmentation, respectivement chez les enfants de 2 à 14 ans (+15%) et les adultes (+6%). Pour tous ces diagnostics, les parts d'activité observées dans l'activité toute cause sont proches des années précédentes. Par ailleurs, dans un contexte de fortes chaleurs, notamment sur la fin de semaine 24, on note une hausse prévisible des passages aux urgences pour pathologies liées à la chaleur (PLC). Les augmentations les plus importantes concernent les enfants de 2 à 14 ans (+98%) et les adultes de 15 à 74 ans (+76%) pour lesquels un diagnostic de coup de chaleur a été le plus fréquent. Chez les personnes de 75 ans et plus (+28% de passages), les diagnostics de déshydratation et hyponatrémie sont les plus fréquents. Les passages pour piqûre d'insecte et brûlure sont également en hausse dans toutes les classes d'âges sauf chez les moins de 2 ans (+24% et +24% respectivement). Pour ces trois derniers types de recours, les parts d'activité observées sont supérieures aux deux années précédentes.
  • Les pathologies les plus fréquemment vues aux urgences (hors pathologies saisonnières) sont majoritairement stables ou en baisse dans toutes les classes d'âges, à l'exception des passages pour douleur abdominale (+7%), trouble neurologique (+5%) et infection cutanée et sous-cutanée (+7%) chez les enfants de 2 à 14 ans ainsi que des passages pour colique néphrétique chez les adultes de 15 à 74 ans (+5%).

Année de publication : 26/06/2017