Bulletin national d'information OSCOUR du 2 au 8 février 2015

Publié le 11 Février 2015
Mis à jour le 10 mai 2019

Evolution de l'activité globaleLes nombres de passages et d'hospitalisations sont stables dans toutes les classes d'âge. Les effectifs tous âges confondus sont supérieurs à ceux observés en 2013 et 2014 à la même période.

Evolution des pathologies les plus fréquentesLes principales pathologies vus aux urgences sont stables ou en baisse dans toutes les classes d'âge. A noter une hausse des passages pour grippe/syndrome grippal chez les enfants de moins de 2 ans et pour bronchite aiguë chez les adultes de plus de 75 ans.

Evolution des indicateurs saisonniersLes passages aux urgences pour grippe/syndrome grippal poursuivent leur hausse dans toutes les classes d'âge au cours de la semaine écoulée (5 726 passages hebdomadaires , +16 % soit +809 passages), mais elle est plus marquée chez les adultes de plus de 75 ans (+70 % soit +133 passages) et chez les enfants de moins de 2 ans. Les effectifs sont nettement supérieurs à ceux des années 2012 et 2013. A l'échelon régional, l'activité des urgences liée à la grippe est en hausse dans toutes les régions, et plus particulièrement dans les régions Ile de France, Ouest et Sud-Est. Les hospitalisations sont également en hausse (+38 % soit +151 hospitalisations tous âges), notamment chez les plus de 75 ans qui représentent 1/3 des hospitalisations pour grippe (+62 % soit +69 hospitalisations).La fréquentation des urgences pour bronchite aigue est en hausse de 12 % (soit +101 passages) chez les adultes de plus de 75 ans mais est stable dans les autres classes d'âge. Les passages pour pneumopathie se stabilisent dans toutes les classes d'âge au cours de la semaine écoulée. Pour ces deux indicateurs, l'activité reste cependant nettement supérieure à celle des années 2012 et 2013 à cette période.Les passages aux urgences pour les autres indicateurs saisonniers (infection ORL, asthme, bronchiolite, fièvre isolée et gastroentérite) sont stables ou en baisse dans toutes les classes d'âge, dans des valeurs attendues pour la saison, sauf pour les infections ORL pour lesquelles l'activité est supérieure.

Année de publication : 11/02/2015