Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 4 janvier 2017.

Publié le 9 Janvier 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

Le pic épidémique de bronchiolite à virus respiratoire syncytial (VRS) a été atteint dans la région à la fin des vacances de Noël , le nombre de cas devrait maintenant rapidement diminuer.Poursuite de la progression de l'épidémie grippale dans la région. Cette épidémie est majoritairement provoquée par un virus grippal de sous-type A(H3N2), connu pour affecter principalement les personnes âgées. Trente cas de grippe sévère ont déjà été signalés par les services de réanimation de la région, dont les 3/4 chez des personnes ≥ 65 ans.On observe depuis 2 semaines une forte augmentation des passages aux urgences des personnes âgées ≥75 ans, tout particulièrement pour des infections respiratoires aiguës basses (IRAB). Ces passages pour IRAB sont fréquemment suivis d'une hospitalisation (77% des passages en semaine 52). La conjonction du pic de circulation du VRS (habituel à cette période tous les hivers) et du début précoce de l'épidémie de grippe est probablement responsable de cette augmentation. Le même phénomène est également notée par SOS médecins.Au niveau des Ehpad de la région, 33 nouveaux foyers épidémiques d'IRA ont été signalés depuis une semaine, portant à 77 le nombre total de foyers depuis début septembre. L'importance d'une mise en place précoce des mesures barrières en période d'épidémie de grippe a été rappelée la semaine dernière aux Ehpad.

Année de publication : 09/01/2017