Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 28 août 2014.

Publié le 2 Septembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

MortalitéLa mortalité (tous âges et 75 ans et plus) enregistrée dans les bureaux d'état civils se situe en dessous des valeurs attendues à cette période.

Passages aux urgences des populations sensiblesLe nombre de recours aux urgences chez les moins de 1 an se situe dans les valeurs attendues à cette période ; les recours aux urgences des 75 ans et plus est en hausse, proche des valeurs attendues.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)Pas de situation inhabituelle, 5 légionelloses et 7 Tiac déclarées sur le mois d'août.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée Depuis le 1er mai, début de la surveillance renforcée en Lot-et-Garonne et en Gironde où le moustique tigre (Aedes albopictus) est implanté, 99 cas suspects ont été signalés.Parmi eux, 38 cas de chikungunya, 16 cas de dengue et 1 co-infection ont été confirmés, tous importés. Le 20 août 2014 un premier cas de dengue autochtone a été identifié dans le Var.

Gastro-entérite aigüe (GEA)Activité faible en Aquitaine et au niveau national.

Asthme et AllergieActivité relative à l'asthme et aux allergies stable ou en baisse selon SOS Médecins et Oscour®, en Aquitaine comme en France. En prévision, risque allergique très faible en Aquitaine.

Pathologies liées à la chaleur Activité faible selon Oscour® et SOS Médecins en Aquitaine et au niveau national.Pas de situation caniculaire prévue par Météo France.

Méningites à entérovirusCirculation du virus depuis S26 en Aquitaine selon Oscour® et le service de virologie du

CHU de Bordeaux. Intoxications aux champignons (indicateur non détaillé dans le corps du document)Depuis le mois de juillet, en Aquitaine, 7 cas selon le CAPTV et 2 selon Oscour® au total (281 et 147 en France).