Tularemie
Tularémie

La tularémie est due à l’infection par Francisella tularensis. Les lièvres et les tiques sont les principaux vecteurs en France. De gravité variable, sa déclaration est obligatoire.

Mis à jour le 1 octobre 2019

La tularémie : notre action

Si la tularémie reste peu fréquente chez l’Homme en France, elle peut être grave. Plusieurs épidémies sont survenues depuis la mise en place de la surveillance nationale en 2002.
Certaines populations sont particulièrement exposées de par leur profession ou lors d’activité de loisirs. De plus, F. tularensis est considérée comme une bactérie potentiellement utilisable à des fins malveillantes.
Dans ce contexte, Santé publique France a pour mission la surveillance épidémiologique de la tularémie chez l’Homme en France.

La surveillance épidémiologique de la tularémie

Santé publique France :

  • centralise à l’échelle nationale les notifications de cas humains de tularémie et réalise l’analyse des données de surveillance ;
  • apporte une expertise scientifique aux Agences Régionales de Santé (ARS) pour les investigations épidémiologiques ;
  • apporte un appui aux autorités de santé pour la mise en œuvre de mesures de contrôles et de prévention.

La déclaration obligatoire

La déclaration obligatoire consiste à recueillir des informations aussi exhaustives que possible concernant tous les cas de certaines maladies dites « maladies à déclaration obligatoire » auprès des biologistes et médecins.
Elle met en jeu deux procédures successives : le signalement et la notification.

Les médecins et les biologistes qui suspectent ou diagnostiquent une des maladies à déclaration obligatoire doivent les signaler sans délai et par tout moyen approprié (téléphone, télécopie, courriel) au médecin de l'Agence régionale de santé (ARS) de leur lieu d'exercice.

  • Le signalement permet au médecin de l'ARS de mettre en place les mesures de prévention individuelle et collective autour des cas et, le cas échéant, de déclencher des investigations pour identifier l'origine de la contamination et agir pour la réduire.
  • La notification intervient après le signalement et le plus souvent après confirmation du diagnostic. Les médecins ou les biologistes déclarants notifient le cas au médecin de l'ARS du lieu d'exercice au moyen d'une fiche spécifique à chaque maladie.La notification permet d'analyser et de suivre l'évolution de ces maladies au sein de la population afin de mieux cibler les actions de prévention locales et nationales.
Définition de cas de tularémie à signaler et à notifier

Cas signalés

Type de fiche
de notification

Cas notifiés

Critères de signalement
et de notification

cas possibles

 

 

 

 

 

 

 

fiche simple
téléchargeable
sur Internet

cas possibles

Tableau clinique évocateur associé à :

 

cas possible :
– exposition commune à celle d’un cas confirmé

cas probables

cas probables

cas probable :
– mise en évidence d’anticorps spécifiques dans un seul sérum avec un titre supérieur ou égal au seuil du laboratoire

 



cas confirmés



cas confirmés

cas confirmé :

1. isolement de F. tularensis à partir de prélèvements cliniques ou
2. multiplication par 4 au moins du titre d’anticorps ou séroconversion entre un sérum prélevé en phase aiguë et un sérum prélevé 15 jours plus tard ou en phase de convalescence ou
3. PCR positive à partir d’un prélèvement clinique

 

Pour déclarer la maladie

1/07/2019

Fiche de notification

10/05/2019

Information des personnes sur la notification des maladies à déclaration obligatoire

Partenaires de la surveillance :

  • Agences régionales de santé (ARS) - Liste et localisation : http://www.ars.sante.fr
  • Centre national de référence – Laboratoire expert

CHU de Grenoble
Responsable : Pr Max MAURINTél. : 04 76 76 95 94 (CH) ; 04 76 63 74 84 (Fac)
Email : mmaurin@chu-grenoble.fr
Adresse :
CHU de Grenoble-Alpes
Laboratoire de Bactériologie
Institut de Biologie et de Pathologie
Boulevard Chantourne - CS 10217 - 38043 Grenoble Cedex 9
Secrétariat : 04 76 76 54 79 - Fax : 04 76 76 52 28
Site CNR-LE Francisella tularensis : http://www.chu-grenoble.fr/content/centre-national-de-reference-des-francisella

Pour en savoir plus sur les missions des Centres nationaux de référence, cliquer ici

  • Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (AnSES) : https://www.anses.fr/fr
  • Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) : www.oncfs.gouv.fr/