Le point sur les paramètres épidémiologiques dans l'épidémie due au nouveau virus de la grippe A(H1N1)v. Numéro spécial. Chronique d'un début de pandémie

Publié le 29 Juin 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Depuis la reconnaissance de l'émergence du nouveau virus de la grippe A(H1N1)v, on dispose de premiers éléments quantifiés quant à sa transmissibilité. Cet article présente une synthèse des connaissances disponibles ainsi que des éléments d'interprétation des valeurs publiées. Concernant le potentiel de dissémination de l'infection, les premières estimations indiquent un taux de reproduction allant de 1,4 à 3,1, supérieur à la grippe saisonnière et proche de celui des pandémies passées ; les connaissances sur l'intervalle de génération (1,9 jours au Mexique, 3,5 jours en Espagne) restent limitées. Ces estimations préliminaires varient selon les populations dont la structure et la fréquence des contacts sociaux diffèrent ; elles vont donc continuer à évoluer avec la diffusion du virus. Les mesures d'impact sanitaire manquent aussi de précision à l'heure actuelle. Toutefois, les données disponibles suggèrent une transmissibilité et/ou une susceptibilité plus importante chez les enfants et adolescents. Les premières estimations de la létalité au Mexique évoquent une létalité supérieure à celle de la grippe saisonnière, mais ce phénomène n'a pas été observé ailleurs. Le suivi de ces paramètres au cours du temps est essentiel pour détecter tout changement susceptible d'orienter et adapter les mesures de gestion et de contrôle de la pandémie. (R.A.)

Auteur : Bernillon P, Leon L, Boelle PY, Desenclos JC
BEHWeb, 2009, n°. 1