BPCO et insuffisance respiratoire chronique

La bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire chronique due dans la grande majorité des cas au tabac. Elle a un fort impact sur la qualité de vie des patients.

Mis à jour le 27 juin 2019

BPCO et insuffisance respiratoire chronique : notre action

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique ayant un fort impact sur la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes.Elle est principalement due au tabagisme et la majorité des cas pourrait donc être évitée.  
La mission de Santé publique France est d’assurer la surveillance épidémiologique de la BPCO et de contribuer à définir une politique nationale de prévention de cette maladie.

La surveillance épidémiologique de la BPCO

Santé publique France conduit une surveillance épidémiologique de la BPCO et de l’insuffisance respiratoire chronique (IRC) qui repose sur un réseau de partenaires qui participent à la définition des indicateurs de surveillance, à la réalisation d’enquêtes et à l’analyse et à l’interprétation des données.

La surveillance de la mortalité liée à la BPCO

Dans le cas des maladies chroniques, l’analyse de l’ensemble des causes rapportées par le médecin sur le certificat de décès (causes multiples) permet de mieux prendre en compte le poids global d’une cause de décès. La mortalité liée à la BPCO est donc analysée en considérant les décès avec BPCO mentionnée en cause initiale du décès (mortalité par BPCO) et les décès avec BPCO mentionnée en cause initiale ou en cause associée de décès (mortalité liée à la BPCO).

Pour en savoir plus :

 Code CIM10 utilisés pour définir la BPCO

Codes CIM 10 utilisés pour définir la BPCO

J40 (bronchite sans autre indication),

J41-J42 (bronchite chronique),

J43 (emphysème) et

J44 (autres maladies pulmonaires obstructives chroniques).

 

La surveillance des hospitalisations pour exacerbation de BPCO

Les exacerbations de BPCO sont un facteur de mauvais pronostic sur l’évolution de la maladie. Les plus sévères nécessitent une hospitalisation. Une partie de ces hospitalisations pourraient être évitées grâce à une prise en charge optimale dès le début des signes d’aggravation. Il est donc pertinent de chercher à évaluer le poids global de ces hospitalisations et d’en suivre les tendances au cours du temps.

Les données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) fournissent des informations sur l’évolution des taux d’hospitalisation (ATIH) Pour comprendre les principes et l'historique du PMSI en MCO). Identifier les exacerbations de BPCO au sein de cette base de données est toutefois complexe. D’une part, certaines hospitalisations pour exacerbations de BPCO peuvent ne pas être reconnues ou codées comme telles, et d’autre part, compte tenu des comorbidités fréquentes, la BPCO peut ne pas apparaître en diagnostic principal sur le résumé de sortie anonyme. Deux indicateurs sont proposés pour repérer les séjours pour exacerbations de BPCO dans la base nationale du PMSI : un indicateur strict et un indicateur plus large. Ce deuxième indicateur permet de prendre en compte d’éventuels transferts de codage et de vérifier la robustesse des tendances au cours du temps.

Pour en savoir plus :

Algorithme de définition des séjours pour exacerbation de BPCO dans le PMSI (codes CIM 10)
Algorithme de définition des séjours pour exacerbation de BPCO dans le PMSI (codes CIM 10)

La surveillance de la BPCO en lien avec le travail

La surveillance de la BPCO en lien avec le travail s’appuiera principalement sur les données de grandes cohortes couvrant les 3 principaux régimes de sécurité sociale : Constances, COSET-MSA et COSET-indépendants. Les données d’exploration fonctionnelle respiratoire seront disponibles dans la cohorte Constances. Ceci permettra d’étudier les liens entre le trouble ventilatoire obstructif (TVO) et les paramètres professionnels (secteurs d’activité, profession et expositions professionnelles). Pour les cohortes COSET-MSA et COSET-Indépendants, seuls les symptômes de la bronchite chronique sont disponibles.
Les données de cohortes permettront également d’étudier les conséquences socio-professionnelles de la BPCO (approchée par le TVO ou par les symptômes de bronchite chronique).

Pour en savoir plus

Par ailleurs, la mortalité par BPCO par secteur d’activité et profession est également suivie dans le cadre du projet Cosmop.

La surveillance de l’insuffisance respiratoire chronique

Les données analysées sont issues de l’échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB), échantillon permanent représentatif de la population protégée par l’assurance maladie. Cet échantillon résulte d’un tirage au sort (au taux de 1/97) des bénéficiaires du régime général (hors sections locales mutualistes (SLM) qui couvrent les fonctionnaires et les étudiants) depuis 2006, et depuis 2011, des bénéficiaires des deux autres principaux régimes d’assurance maladie : la sécurité sociale pour les indépendants et la mutualité sociale agricole (MSA). Ces trois régimes (régime général hors SLM, la sécurité sociale pour les indépendants et MSA) couvrent environ 85 % des bénéficiaires de l’assurance maladie.

L’analyse des tendances temporelles des taux de prévalence du traitement par oxygénothérapie de longue durée (OLD) porte sur les seules données des bénéficiaires du régime général (hors SLM).

Des actions de prévention de la BPCO

Information dédiée aux professionnels de santé

- Tabac

Santé publique France a développé le site http://pro.tabac-info-service.fr/. Son objectif est de soutenir tous les professionnels de santé qui souhaitent accompagner leurs patients dans leur démarche d’arrêt du tabac.
Le site rassemble les principales données sur le tabagisme, les recommandations de bonnes pratiques et des outils téléchargeables ou disponibles à la commande gratuitement.

- Les vaccinations

Santé publique France accompagne les professionnels de santé en mettant à leur disposition des éléments d’informations tels que :

  • Une fiche « Repères pour votre pratique - Prévenir la grippe saisonnière »
  • Le site vaccination-info-service qui reprend pour chaque maladie à prévention vaccinale les recommandations de vaccinations et les personnes concernées. Les vaccinations habituelles du calendrier (diphtérie, tétanos…), ainsi que celles contre le pneumocoque et la grippe sont recommandées chez tout patient atteint de BPCO ou d’insuffisance respiratoire chronique, comme le stipule la page dédiée (vaccination habituelle du calendrier et celle contre la grippe).

- Les guides et recommandations de la HAS

La Haute Autorité de santé met à disposition des guides et recommandations téléchargeables

- Les informations délivrées par les organisations professionnelles et les sociétés savantes

Des informations détaillées sont disponibles sur les sites d’organisations professionnelles telles que :

Information dédiée au grand public

- Tabac

Santé publique France soutient des interventions qui visent à éviter l’entrée dans le tabagisme. Elles se fondent majoritairement sur le renforcement des compétences psychosociales. Les interventions dont l’efficacité est démontrée figurent dans un répertoire administré par Santé publique France.

En complément, Santé publique France met en œuvre le dispositif d’aide à l’arrêt du tabac à distance Tabac info service.

  • Le 39 89 : un accompagnement gratuit par téléphone tout au long de l’arrêt. En composant le 39 89 (accessible de 8h00 à 20h00, service gratuit + prix d’un appel), pour prendre rendez-vous avec un tabacologue.
  • Le site www.tabac-info-service.fr : de l’information, des conseils, les adresses des tabacologues proches de chez soi et des tests pour bien se préparer et augmenter ses chances de réussite.
  • Un programme de coaching personnalisé. Téléchargez l’application pour smartphone ou rendez-vous sur https://coaching.tabac-info-service.fr/#/index pour bénéficier de conseils personnalisés, posez des questions et visualisez ses progrès.
  • La page Facebook Tabac info service https://www.facebook.com/tabacinfoservice/ : Une communauté solidaire d’ex fumeurs et de fumeurs souhaitant arrêter, toujours prête à apporter un soutien dans les moments difficiles.

Enfin, Santé publique France développe des actions de marketing social tout au long de l’année. Elles ont pour objectif d’inciter à l’arrêt du tabac et peuvent chercher à agir sur différents leviers de changement de comportement : motivations à l’arrêt, outils d’aide à l’arrêt, rappel des risques, idées fausse sur le tabac, etc.

- Les vaccinations

A travers un spot radio, Santé publique France informe sur le risque d’aggravation d’une maladie respiratoire chronique lors d’une grippe, et sur l’action de prévention recommandée qu’est la vaccination annuelle contre la grippe.

« Qui doit se faire vacciner contre la grippe ? Pourquoi ? »
.

- Les associations de malades

Les associations de malades informent et accompagnent les personnes atteintes de BPCO.

L’info en région

Retrouvez toutes les actualités, les actions menées en région, la surveillance sanitaire et les dernières publications et enquêtes.

Veuillez renseigner un code postal ou une ville
Rechercher