Estimation quantitative du risque de contamination d'un don de sang par le Chikungunya lors de l'épidémie survenue à La Réunion, France, en 2005-2007

Publié le 29 Avril 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Entre 2005 et 2007, le virus Chikungunya (CHIKV) a été responsable d'une épidémie massive à La Réunion, qui a atteint son maximum en février 2006. La collecte de sang total a été interrompue sur l'île en janvier 2006. Méthodes - Des estimations du risque de contamination d'un don de sang par le CHIKV à La Réunion ont été réalisées pour différentes phases de l'épidémie à partir des données d'incidence, de la durée moyenne de virémie asymptomatique et de la proportion de formes asymptomatiques. Le risque estimé a été comparé aux résultats du dépistage génomique viral mis en place sur les dons plaquettaires. Résultats - Le risque moyen était estimé à 132 pour 100 000 dons pour l'ensemble de l'épidémie, atteignant 1 500 pour 100 000 au maximum de l'épidémie. Au total, 47 dons auraient pu être contaminés si la collecte n'avait pas été interrompue. Parallèlement, le nombre estimé d'habitants infectés par transmission vectorielle était de 312 500. Les risques estimés (0,7 %) et observés sur les dons plaquettaires (0,4 %) étaient proches. Conclusion - Le risque de contamination d'un don était élevé, mais faible au regard du risque de contamination par transmission vectorielle. Les résultats concordants avec le risque observé confortent ces estimations. (R.A.)

Auteur : Brouard C, Bernillon P, Quatresous I, Pillonel J, Assal A, de Valk H, Desenclos JC
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2008, n°. 18, p. 149-52