Epidémiologie de l'hépatite B en France

Publié le 1 Juillet 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

La France appartient aux pays de faible endémie vis-à-vis de l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB), avec une prévalence de l'antigène HBs (Ag HBs) estimée à 0,65 %, une incidence des hépatites aiguës symptomatiques à 1/100 000 habitants et pour l'infection, incluant les formes asymptomatiques, une incidence de 4,1/100 000 habitants. Le taux de mortalité imputable au VHB est estimé à 2,2/100 000 habitants. Il est nécessaire que la population ait une eilleure connaissance de son statut sérologique vis-à-vis du VHB. Cela implique d'accroître la politique de dépistage de l'infection, en particulier ciblant es personnes présentant des facteurs de risque, d'améliorer la prise en charge des formes chroniques, et de favoriser l'application de mesures de prévention autour des cas d'hépatite B aiguë et de portage chronique. La capacité du vaccin à réduire l'incidence des hépatites aiguës B, puis à diminuer le risque d'infection chronique est démontrée. Mais les couvertures vaccinales des nourrissons et des adolescents en France sont encore très insuffisantes, n'atteignant pas 50 %. Il est donc impératif d'améliorer l'application des recommandations vaccinales, ciblant non seulement les nourrissons et les réadolescents, mais aussi les nourrissons nés de mère porteuse de l'Ag HBs et les personnes à risque accru d'infection par le VHB. (R.A.)

Auteur : Antona D, Larsen C
Virologie, 2010, vol. 14, n°. S1, p. S23-S34