Les concepts de surveillance en santé environnementale. Numéro thématique. Surveillance en santé environnementale : mieux comprendre

Publié le 22 Juin 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

La surveillance en santé environnementale (SE) peut être comprise comme étant la " surveillance en santé publique de la santé liée à l'environnement ". Ceci permet de lui donner une définition déduite de celle de la santé publique avec tous les attributs de cette dernière : la collecte des données sanitaires, par exemple, mais aussi celle des données environnementales. Ce qui suppose que soit défini ce que recouvre le terme environnement, ainsi que ses composantes (milieu, vecteur, agent). La démarche de surveillance passe par plusieurs étapes : de la conception (choix des indicateurs pertinents et des données nécessaires) à la diffusion des résultats, en passant par la collecte des données, leur analyse et leur interprétation. Aujourd'hui, en France, la surveillance en SE est axée sur des risques sanitaires liés à des milieux ou des agents, sur des maladies potentiellement liées à l'environnement et des populations dites sensibles à certaines conditions environnementales. Elle utilise des systèmes (de surveillance), des déclarations et des bases de données existantes mais elle peut s'adjoindre des études ou des enquêtes longitudinales ou transversales. La surveillance en SE doit aussi, comme la surveillance généraliste, intégrer des indicateurs d'interventions et s'appliquer aux relations entre ces derniers et les autres indicateurs (sanitaires, environnementaux et populationnels). Elle doit aussi mettre à contribution des outils économiques (coût-efficacité, DALYs, etc.) s'inscrivant dans une démarche d'aide à la décision. Enfin, la SE pourrait bénéficier de la mise en place de systèmes de surveillance intégrés. (R.A.)

Auteur : Eilstein D, Le Moal J, Lim TA
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 27-28, p. 283-6