Vaccination contre la coqueluche en Europe. L'état des lieux fin 1999

Publié le 8 Février 2000
Mis à jour le 11 septembre 2019

L'histoire de la coqueluche dans les pays européens a clairement montré l'efficacité de la vaccination anti-coqueluche sur la baisse de l'incidence de la maladie. Dans certains pays, les vaccins inactivés à germes entiers font partie du programme national de vaccinations depuis plus de 30 ans, mais les effets secondaires associés, en particulier chez les sujets plus âgés, sont devenus un réel problème. D'importants efforts ont été réalisés depuis 1970 pour identifier les principaux facteurs de virulence de Bordetella pertussis afin de développer de nouveaux vaccins acellulaires. En Europe, l'utilisation des vaccins anti-coqueluche acellulaires est très variable d'un pays à l'autre - allant d'une vaccination universelle de tous les nourrissons à un usage limité pour le rappel chez les enfants plus âgés, ou en cas de contre-indication des vaccins à germes entiers. Pour dresser un état des lieux de la vaccination contre la coqueluche en Europe un questionnaire a été envoyé en octobre 1999 aux représentants des instances de santé publique de 16 pays européens. Les questions portaient sur les programmes et calendriers vaccinaux, la couverture vaccinale après les trois premières doses et des données de surveillance de la coqueluche, le type de vaccin utilisé et les changements prévus. Cet article présente les résultats de cette enquête.

Auteur : Therre H, Baron S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2000, n°. 6, p. 23-6