Le point sur l'épidémie de cancer du poumon dû au tabagisme.

Publié le 25 Mai 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - La mortalité par cancer du poumon est l'indicateur le plus spécifique des effets du tabac sur la santé. Nous présentons son évolution depuis les années 1950 en France et discutons les résultats à la lumière de celle de la consommation de tabac. Méthodes - Les données de mortalité par cancer du poumon sont issues des certificats de décès. Les données de vente et les résultats des enquêtes déclaratives sur la consommation de tabac ont permis d'estimer la consommation moyenne par sexe et âge. La consommation moyenne par sexe a été estimée en corrigeant les déclarations par les données de vente. Cette consommation par sexe a ensuite été modulée en fonction de l'âge, sur la base des proportions de fumeurs réguliers par sexe et âge qui ont été obtenues par interpolations linéaires. Résultats - On observe une baisse récente de la mortalité par cancer bronchique dans la population masculine, conséquence de l'importante réduction du tabagisme masculin en France, et un accroissement très important du risque de décès par cancer du poumon chez les femmes qui sont entrées dans le tabagisme beaucoup plus récemment. C'est pour la classe d'âge des 35 à 44 ans que les variations sont les plus spectaculaires : la mortalité chez les hommes a été divisée par deux en 10 ans et la mortalité chez les femmes a été multipliée par quatre en 15 ans. Conclusion - Les actions politiques des dernières décennies ont eu un effet bénéfique incontestable, mais on peut prévoir que l'épidémie va continuer chez les femmes au fur et à mesure que vieilliront les générations qui comptent une proportion importante de fumeuses régulières. On peut aussi s'attendre à un arrêt de la diminution chez les hommes dans la mesure où les ventes de tabac sont constantes depuis 2004. (R.A.)

Auteur : Hill C, Jougla E, Beck F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 19-20, p. 210-3