Grand froid

Le froid favorise des pathologies cardiovasculaires et respiratoires, et peut conduire à des hospitalisations et au décès. Cet impact s’observe dans les 3 à 21 jours suivant l’exposition au froid. 

Mis à jour le 27 juin 2019

Grand froid : données 

L’étude de l’impact sanitaire des du froid réalisée par Santé publique France a mis en exergue une surmortalité liée à ces événements météorologiques. 

Une mortalité attribuable aux températures froides 

Les effets des températures froides ont un profil très différent. L’impact du froid n’est pas immédiat. Au total, entre 2000 et 2010, dans 18 villes métropolitaines, 46 256 [38 005-54 043] décès sont attribuables au froid. Ainsi, dans ces villes, le froid est responsable de 3,9% [3,2-4,6] des décès. La part plus importante du froid sur la mortalité s’explique par le nombre de jours pendant lesquels le froid agit, beaucoup plus important que pour la chaleur.

A lire aussi

article 12/12/2017

Impacts de la chaleur et du froid sur la mortalité totale en France entre 2000 et 2010

rapport/synthèse 1/01/2016

Impacts de la température sur la mortalité dans dix-huit zones urbaines françaises entre 2000 et 2010