Comportements préventifs des Français et impact des campagnes de prévention durant la canicule de l'été 2006.

Publié le 1 Juillet 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'été 2006 a été marqué par une canicule qui a causé un nombre de décès inférieur aux prévisions. Dans le cadre du plan canicule, l'INPES avait mis en place un dispositif de communication en deux volets destiné à la fois au grand public et aux personnes âgées, très largement relayé par les médias et autres relais. Deux enquêtes ont été réalisées auprès d'échantillons représentatifs de la population française (méthode des quotas) de 1270 personnes de quinze ans et plus en septembre 2005 et 1240 en octobre 2006 afin de mesurer les évolutions des comportements et d'évaluer l'efficacité du dispositif de communication. Les résultats indiquent que 63% des Français déclarent avoir pris des mesures pour se préserver des effets indésirables liés à la canicule en sensible augmentation depuis 2005(48%). Les mesures ont été adoptées par 65% des personnes ayant reconnu le dispositif de communication. Le fait d'avoir reconnu précisément la campagne de l'INPES n'est pas lié au fait d'avoir adopté des mesures particulières en cas de fortes chaleurs. 73% déclarent avoir pris des mesures d'aide ou d'accompagnement envers les personnes les plus vulnérables. La moitié déclare avoir reconnu au moins un spot de la campagne " N'attendons pas pour être solidaires ". Cette reconnaissance est liée au fait d'avoir adopté des mesures à l'égard des personnes les plus fragiles. Le bilan de ces deux études est encourageant puisqu'il montre une meilleure appropriation de la population au fil du temps des gestes et des mesures d'aide à adopter en période de canicule. Les actions de communication ont donc pleinement joué leur rôle de sensibilisation du grand public, rôle complémentaire des différentes initiatives nationales et locales qui ont conjointement été mises en oeuvre durant la canicule de l'été 2006.

Auteur : LEON Christophe, Girard Delphine, Arwidson Pierre, Guilbert Philippe
Evolutions, 2007, n°. 7, p. 1-6