Surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire. Point au 11 février 2015.

Publié le 13 Février 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Au cours de la semaine dernière dans la région :

  • Poursuite de la très forte activité grippale en 6ème semaine de l'épidémie. Si l'activité de SOS médecins et les isolements de virus par les laboratoires de virologie connaissent une croissance plus modérée, les passages aux urgences pour grippe et les hospitalisations en réanimation pour grippe sévère sont en forte augmentation. Cette épidémie a un impact particulier sur les personnes âgées avec une fréquence des passages au urgences et une mortalité bien au dessus des seuils attendus.
  • Le virus A(H3N2) variant par rapport à la souche vaccinale reste prédominant. La très faible efficacité du vaccin grippal contre ce virus est confirmée au niveau européen.
  • Cette épidémie entraine des perturbations importantes dans l'activité de soins : les principaux établissements hospitaliers ont activé leur plan " hôpital en tension " pour faire face à l'accroissement de la demande d'hospitalisation, en particulier de personnes âgées.
  • Les foyers d'épidémies d'infections respiratoires aiguës (IRA) en Ehpad sont en forte augmentation avec 32 nouveaux foyers depuis 1 semaine sur les 116 signalés depuis septembre 2014. Le taux d'hospitalisation est supérieur au taux observé au cours des années précédentes (8,5% vs 7%). Des recommandations d'utilisation d'antiviraux en curatif et en préventif ont été diffusées aux Ehpad (avis du HCSP du 9 novembre 2012). Un traitement curatif précoce par oseltamivir réduit de 63% le risque d'hospitalisation (Lancet, 31/01/2015).

Année de publication : 13/02/2015