Pics de nuisances provoqués par les piqûres de moustique à Nantes, 1995-2013. Influence des facteurs météorologiques

Publié le 8 Juillet 2014
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : cet article a pour objectifs de rapporter les principaux résultats d'une étude rétrospective (1995-2010) concernant l'influence des facteurs météorologiques sur les pics de nuisances liés aux piqûres par Aedes caspius à Nantes, et de décrire les nuisances observées entre 2011 et 2013. Méthodes : quatre sources d'informations ont été utilisées : diagnostics de piqûres d'insecte posés par SOS Médecins Nantes, dates d'éclosion des oeufs de moustiques relevées par l'Établissement interdépartemental pour la démoustication du littoral Atlantique dans l'estuaire de la Loire, données météorologiques fournies par Météo-France et coefficients de marées du Port de Saint-Nazaire. La méthode Cusum a été utilisée pour déterminer les périodes de pics de nuisances. Résultats : de 1995 à 2010, 7 périodes de pics de nuisances liés aux piqûres ont été identifiées. Deux facteurs favorisaient ces nuisances : les marées de très forte intensité (seuil à 108) et des vents d'ouest dominants pendant la 2e semaine suivant une éclosion. Entre 2011 et 2013, une période de pics de nuisances consécutive à la combinaison de ces deux facteurs a été observée en 2013. Discussion-conclusion : le suivi prospectif, mis en place depuis 2011, des données météorologiques et des diagnostics posés par SOS Médecins a permis de valider les facteurs favorisant l'éclosion et le déplacement des Ae. caspius dans l'estuaire de la Loire identifiés dans l'étude. (R.A.)

Auteur : Fortin N, Guerin P, Chouin S, Hubert B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 21-22, p. 380-5