Surveillance du paludisme à Mayotte. Point épidémiologique au 10 décembre 2018.

Publié le 17 December 2018
Mis à jour le 20 juin 2019

Situation épidémiologique

Une nette augmentation du nombre de cas de paludisme a été signalée depuis 2017 en Union des Comores essentiellement en Grande-Comore (99 % des cas)En cette période où est redoutée une réémergence du paludisme à Mayotte, une attention toute particulière doit être portée aux patients présentant des signes évocateurs de paludisme et pour lesquels un test de diagnostic doit systématiquement être réalisé, en particulier dans la partie nord-ouest de l'ile plus à risque d'être le siège probable d'une reprise de la circulation autochtone du parasite.Du fait de la présence de vecteurs compétents, Mayotte reste vulnérable au paludisme. Une transmission autochtone à partir d'un cas importé ne peut pas être exclue.

Année de publication : 17/12/2018