Situation de la leptospirose à la Réunion. Point épidémiologique au 14 février 2017.

Publié le 17 Février 2017
Mis à jour le 15 juillet 2019

Synthèse

Malgré une pluviométrie élevé lors de l'été austral 2016 comme en 2015, le nombre de cas de leptospirose à la Réunion est resté stable à un niveau inférieur aux années précédentes. Activités agricoles, de loisir ou professionnelles sont les principales sources de contamination. On observe pour la deuxième année consécutive une diminution des contaminations aquatiques. Les contaminations professionnelles représentent prés du quart des cas en 2016.

La seule application des mesures de protection personnelles lors des activités de jardinage (port de bottes, de gants et de vêtements longs) pourrait permettre de diminuer fortement l'incidence de la leptospirose à la Réunion et d'éviter la survenue de décès.