Investigation de cas groupés de giardiose parmi les passagers et l'équipage d'une croisière. Canal du Rhône à Sète, 28 septembre - 4 octobre 2008

Publié le 1 Juillet 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le 12 novembre 2008, l'Institut de veille sanitaire était informé par les Centers for Disease Control de la survenue de cas de giardiose parmi un groupe de touristes américains de retour d'une croisière fluviale. Une investigation a été menée afin d'identifier l'origine de la contamination. Les informations relatives aux symptômes et aux expositions des touristes ont été recueillies après leur retour aux États-Unis par interrogatoire standardisé. Les données sur le déroulement de la croisière et l'équipage ont été obtenues auprès de la compagnie organisatrice. Une recherche de parasites a été effectuée dans les selles de touristes et de membres d'équipage. Des investigations environnementales des navires ont été réalisées et un restaurant fréquenté par les touristes a été inspecté. Dix-neuf cas de giardiose ont été recensés parmi les 27 passagers et membres d'équipage (taux d'attaque : 70 %). Dix touristes et deux membres de l'équipage ont été confirmés positifs à Giardia sp. Les résultats des investigations orientent vers les baignades dans le jacuzzi d'un des navires ou la transmission interhumaine à partir de passagers porteurs du parasite. Ce type de cas groupés est rarement identifié en France. L'origine de la contamination n'a pas pu être déterminée en raison du délai de signalement de cet épisode et de la difficulté à réaliser des investigations sur les navires au plus près de la période d'exposition. L'hypothèse d'une contamination ayant pour origine des personnes porteuses de Giardia sp. est d'autant plus envisageable que les cinq premiers cas provenaient du Wisconsin, un des trois États les plus touchés par la giardiose aux États-Unis. (R.A.)

Auteur : Viriot D, Golliot F
Année de publication : 2010
Pages : 21 p.