Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 12 février 2015.

Publié le 16 Février 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Points clés

  • Grippe/syndromes grippaux : activité très élevée , pour la 5ème semaine consécutive, tous les indicateurs suivis au niveau régional augmentent fortement (sollicitations SOS Médecins, passages aux urgences, positivité des tests grippe réalisés par les laboratoires de virologie) , la même tendance est observée au niveau national. La prédominance d'un virus A(H3N2) variant par rapport à la souche vaccinale est confirmée. L'efficacité du vaccin contre ce virus, évaluée en Amérique du Nord, est très faible à nulle. Ces éléments sont en faveur d'un impact plus fort sur les populations âgées et fragilisées que la saison précédente, avec un risque de survenue plus fréquente d'épidémies en collectivité de sujets âgés.
  • Bronchiolite : le recours aux urgences reste élevé, l'épidémie n'est pas encore terminée, en région comme au niveau national.
  • Gastro-entérite : activité élevée , en région Languedoc-Roussillon, le recours aux urgences est encore élevé, sachant que près de 3 patients sur 4 vus aux urgences avaient moins de 6 ans.
  • Pneumopathie : le recours aux urgences pour pneumopathie est en légère diminution en région Languedoc-Roussillon. Au niveau national, le nombre de diagnostics recensés dans les données des structures d'urgences continue d'augmenter.

Année de publication : 16/02/2015