Bulletin de veille sanitaire Languedoc-Roussillon. n°14 - Juin 2015.

Publié le 29 Juin 2015
Mis à jour le 20 juin 2019

La bronchiolite aiguë du nourrisson touche environ un tiers des enfants de moins de 2 ans chaque saison. Elle est le motif de très nombreux recours aux services d'urgence hospitaliers avec une acmé au moment du pic de fréquence durant la seconde quinzaine du mois de décembre. C'est la première cause d'hospitalisation du nourrisson de moins d'1 an.La majorité des cas reste prise en charge en ambulatoire, par les médecins généralistes et les pédiatres , cette prise en charge et le suivi impliquent la participation des kinésithérapeutes, qui en liaison avec les médecins de ville ont organisé de façon plus ou moins formelle des structures pour les soins de kinésithérapie et le suivi de ces bronchiolites du nourrisson.C'est dire qu'il s'agit d'un problème de santé publique mobilisant des moyens et des budgets conséquents. La surveillance épidémiologique permet une anticipation des moyens à mettre en oeuvre et une analyse aux fins d'optimisation des pratiques. Une étude est notamment en cours sur la disparité du taux d'hospitalisation des bronchiolites aigues selon les régions.

Année de publication : 29/06/2015