Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 31 octobre 2013.

Publié le 31 Octobre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant : Surveillance des infections liées au nouveau coronavirus

Le bilan OMS sur la situation internationale au 29/10/2013 fait état de 145 cas (dont 62 décès) depuis avril 2012 répartis dans 9 pays : Allemagne : 2 cas (1 décès), Arabie Saoudite : 121 cas (51 décès), Emirats Arabes Unis : 5 cas (1 décès), France : 2 cas (1 décès), Italie : 1 cas, Jordanie : 2 cas (2 décès), Quatar : 5 cas (2 décès), Royaume-Uni : 4 cas (3 décès), Tunisie : 3 cas (1 décès). En France, 347 signalements ont été réalisés et au total 94 cas ont été classés possibles parmi lesquels 2 cas ont été confirmés (dont 1 décès). Suite au retour du pèlerinage en Arabie saoudite, une recrudescence des cas suspects pourrait être observée en France. Tout cas suspect doit être signalé par le clinicien à l'ARS Midi-Pyrénées par téléphone au 0820 22 61 01. Celle ci transmet le signalement à la Cire (ou son astreinte en dehors des heures ouvrées). L'épidémiologiste de la Cire/InVS classe alors le cas en cas possible s'il répond à la définition de cas ou en cas exclu. Ce classement est transmis directement par l'épidémiologiste au service hospitalier, à l'ARS par mail ou téléphone, et à l'InVS-national et au CNR. La procédure nationale prévoit que lorsqu'un cas est exclu, les prélèvements spécifiques à la recherche de MERS-CoV ne sont pas recommandés dans l'objectif de surveillance nationale. Lorsqu'un cas est classé comme possible par l'InVS alors les prélèvements sont envoyés au CNR de rattachement (le CNR ne technique que les prélèvements des cas classés comme cas possible par l'InVS). Pour Midi-Pyrénées, il s'agit du CNR de Lyon. Depuis peu, une liste de laboratoires en région a été élaborée afin qu'ils soient habilités à cette recherche de MERS sur les cas possibles. Le laboratoire de virologie du CHU de Toulouse en fait partie.En cas de positivité dans un laboratoire régional habilité, les prélèvements seront tout de même envoyés au CNR pour confirmation et réalisation de l'isolement viral.