Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 28 novembre 2013.

Publié le 29 Novembre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant : Dengue : données de la surveillance renforcée

Du 1er mai au 30 novembre chaque année, l'InVS coordonne la surveillance renforcée saisonnière du chikungunya et de la dengue dans les départements métropolitains colonisés par le moustique vecteur, Aedes albopictus, en lien avec les ARS concernées). Du 1er mai 2013 au 22 novembre 2013, dans les 17 départements du sud de la France sous surveillance renforcée 405 cas suspects de dengue ou de chikungunya ont été signalés. Parmi eux, 168 cas importés de dengue ont été confirmés et 2 cas importés de chikungunya ont été confirmés. Un cas isolé de dengue autochtone (transmission locale) a été diagnostiqué dans le département des Bouches du Rhône le 21 octobre 2013. La personne n'avait pas séjourné en zone de circulation de la dengue dans les 15 jours précédant l'apparition des symptômes. Des investigations épidémiologiques, virologiques et entomologiques ont immédiatement été menées par l'ARS PACA, la Cire, le Centre national de référence des arbovirus et l'entente interdépartementale de démoustication (EID Méditerranée). Des actions d'information des mairies, des médecins traitants et des laboratoires de biologie médicale ont été menées autour de la zone de résidence de la personne atteinte. La recherche active de cas dans la zone et auprès des médecins et laboratoires n'a pas identifié à ce jour d'autre cas. Par mesure préventive et bien que les investigations sur le terrain aient montré une diminution importante de la population de moustiques, un traitement de lutte anti-vectorielle a été appliqué sur le terrain.Le risque de survenue d'autres cas autochtones a été estimé comme minime, en raison de la faible implantation du moustique Aedes albopictus (moustique tigre) dans la zone et de l'arrivée de la période hivernale. A ce jour, les investigations, n'ont pas permis d'identifier la source précise de cette contamination.