Surveillance sanitaire en région Midi-Pyrénées. Point épidémiologique au 17 octobre 2013.

Publié le 17 Octobre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Fait marquant : Etude sur les déterminants des intoxications au monoxyde de carbone

L'institut national de la prévention et de l'éducation pour la santé (Inpes) et l'Institut de veille sanitaire (InVS) se sont associés pour réaliser une étude visant à décrire les facteurs socio-économiques, les connaissances et habitudes vis-à-vis du CO des ménages accidentellement intoxiqués entre le 1er septembre 2013 et le 31 mars 2014. Cette étude s'inscrit dans la démarche de lutte contre les intoxications au CO issue notamment de la loi de santé publique de 2004. Elle vient compléter les éléments apportés par la surveillance épidémiologique qui vise à identifier la source de l'intoxication et les facteurs environnementaux à l'origine de l'intoxication pour éviter tout risque de récidive parmi les foyers déjà intoxiqués.Selon le premier bulletin de surveillance de l'InVS, entre le 1er septembre et le 1er octobre 2013, 56 signalements d'intoxication au monoxyde de carbone (CO) ont déjà été déclarés au système de surveillance exposant 164 personnes à des émanations de CO. Une personne est décédée à son domicile suite à l'exposition au CO produit par un chauffage mobile d'appoint.