Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 9 août 2013.

Publié le 9 Août 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Points clés

  • L'activité des services d'urgence de la région reste supérieure à ce qui était observé les années précédentes, mais de manière moins marquée que la semaine précédente (+8% par rapport à la moyenne des 3 années précédentes).
  • Les diagnostics recensés dans l'indicateur chaleur (déshydratation, coup de chaleur ou hyponatrémie) sont stables par rapport à la semaine 2013-30. Même si le nombre de diagnostic est en légère diminution, les malaises restent parmi les causes de recours aux urgences les plus fréquentes.
  • Maladies respiratoires : le nombre de diagnostics de pneumopathies réalisés aux urgences est faible, mais en légère augmentation ; les dyspnées et insuffisances respiratoires sont en légère augmentation, mais à des niveaux bien inférieurs à ce qui est observé en automne/hiver ;
  • Gastro-entérite : le recours aux urgences est stable et à son niveau de base et le recours aux associations SOS Médecins tend à diminuer.