Point au 14 août 2013.

Publié le 16 Août 2013
Mis à jour le 4 juillet 2019

Fait marquant : surveillance des cas suspects de dengue et de chikungunya

Pour prévenir précocement le risque d'importation et d'implantation du chikungunya et de la dengue, un dispositif de surveillance épidémiologique et entomologique renforcé a été mis en place cette année en Haute Garonne pendant la période d'activité du moustique (1er mai au 30 novembre). Du fait de la présence confirmée d'Aedes albopictus en Haute Garonne, la surveillance épidémiologique nécessite un signalement immédiat des cas suspects importés de dengue et de chikungunya à l'ARS. Ce signalement  précoce permet d'engager une enquête entomologique autour des lieux de vie du cas et de mettre en oeuvre une lutte anti vectorielle nécessaire pour la maitrise de la propagation de ces maladies. A ce jour, 18 signalements de suspicion de dengue ou de chikungunya ont été faits. 9 cas de dengue ont été confirmés. 13 personnes étaient virémiques au moment du signalement. Aucune recherche entomologique ne s'est avérée positive sur les lieux de vie de ces 13 personnes. Pour plus d'information : http://www.ars.midipyrenees.sante.fr/Le-moustique-tigre.156739.0.html