Surveillance sanitaire en Languedoc-Roussillon. Point épidémiologique au 12 juillet 2012

Publié le 13 Juillet 2012
Mis à jour le 13 mai 2019

Points clés :

  • Activité hospitalièreLes données issues du réseau Oscour® permettent d'évaluer la part des patients passant aux urgences et ne résidant pas habituellement en région Languedoc-Roussillon. En semaine 2012-27, ces patients représentaient un peu plus de 15 % des patients.Les données du serveur régional de veille et d'alerte n'ont montré que quelques dépassements faibles des seuils pour les primo passages totaux, alors que tous les autres indicateurs sont restés en-dessous des seuils statistiques.
  • Surveillance liée à la chaleurLe recours aux urgences pour des pathologies pouvant être liées à la chaleur est peu fréquent.
  • Surveillance des maladies vectoriellesSur les 7 derniers jours, 6 signalements ont été reçus, ce qui porte le total des cas suspects de chikungunya/dengue à 60. Parmi ces signalements, 3 cas de dengue importée au cours d'un voyage en zone d'endémie ont pu être identifiés. Pour l'instant, aucun cas de transmission autochtone n'a été signalé.

Année de publication : 13/07/2012