Surveillance sanitaire en région Nouvelle-Aquitaine. Point épidémiologique au 8 décembre 2016.

Publié le 12 December 2016
Mis à jour le 20 juin 2019

Points clés

Mortalité : le nombre de décès (tous âges et 75 ans et plus), enregistrés au cours de la semaine 47-2016 est en dessous des valeurs attendues sur cette période. Passages aux urgences des populations sensibles : l'activité est en hausse chez les moins de 1 an, avec une valeur proche du seuil d'alerte. Chez les 75 ans ou plus, l'activité reste en dessous de l'attendu à cette période. 

Virologie : parmi les 90 prélèvements positifs pour virus respiratoires des laboratoires des CHU de Bordeaux et de Poitiers, la majorité était positif pour rhinovirus/entérovirus (20 à Bordeaux et 29 à Poitiers). On note également la détection de 2 virus de grippe A (à Poitiers) et de 13 virus respiratoires syncytial (6 à Bordeaux et 7 à Poitiers).

Gastro-entérites : activité en légère baisse, mais toujours au-dessus du seuil épidémique pour les consultations SOS Médecins (9,3 % de l'activité totale). Activité en hausse, qui reste sous le seuil d'alerte, pour les passages aux urgences. Au niveau national, l'épidémie est confirmée en médecine générale, et l'activité aux urgences et à SOS Médecins est stable.

Bronchiolite : activité pré-épidémique avec une nette hausse du recours à SOS Médecins pour bronchiolite avec des valeurs proches des seuils d'alerte. La circulation du VRS commence à être active avec respectivement 6 et 7 VRS détectés en semaine 48 par les laboratoires de virologie des CHU Bordeaux et Poitiers. L'activité du réseau AquiRespi augmente avec 140 prises en charge lors de la garde du 3 et 4/12. Au niveau national, la quasi-totalité des autres régions métropolitaines est en épidémie, à l'exception des régions Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle Aquitaine et Corse.

Grippe et syndromes grippaux : activité grippale en augmentation notamment au niveau des urgences hospitalières avec une valeur proche du seuil. Au niveau national, l'activité grippale est en hausse avec une majorité de virus grippaux de type A(H3N2) détectés.

Chikungunya, Dengue et Zika – Fin de la surveillance renforcée : du 1er mai au 30 novembre, période de la surveillance renforcée dans les 5 départements de l'ex Aquitaine colonisés par Aedes albopictus, 195 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 27 cas de dengue, 62 cas de zika et 1 co-infection dengue/zika, tous importés, ont été confirmés. Un cas de zika par transmission sexuelle a été confirmé. Il n'y a pas de cas de transmission vectorielle autochtone.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO) : pas d'événement inhabituel dans la région au cours de la semaine 47.

Année de publication : 12/12/2016