Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 29 octobre 2015.

Publié le 30 Octobre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

MortalitéEn semaine 42, les effectifs de décès, tous âges et toutes causes confondues, se situent au dessus des valeurs attendues mais en dessous des seuils d'alerte.

Passages aux urgences des populations sensiblesHausse des passages aux urgences pour les moins de 1 an avec une activité au dessus du seuil d'alerte. L'activité pour les 75 ans et plus est proche des valeurs attendues.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée en Gironde et en Lot-et-GaronneDepuis le 1er mai, 131 cas suspects signalés, dont 4 cas importés de dengue et 4 cas importés de chikungunya confirmés. Au total, au 23/10, dans les 22 départements métropolitains concernés par la surveillance renforcée, 102 cas importés de dengue et 27 cas importés de chikungunya ont été confirmés. Six cas autochtones de dengue ont été confirmés à Nîmes (région Languedoc-Roussillon).

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)Pas de situation inhabituelle observée depuis le 01 octobre 2015.

Intoxications au monoxyde de carboneDepuis le 01/09/15, signalement de 5 épisodes en Aquitaine, dont 3 survenus en S43. Un épisode collectif a impliqué plus d'une centaine de personnes, aucune n'ayant nécessité un transfert vers les urgences.

Gastro-entérite aigüe (GEA)En Aquitaine, activité faible qui reste stable par rapport aux semaines précédentes. En France, activité stable, inférieure à celle observée au cours des 2 années précédentes.

GrippeActivité toujours faible avec quelques cas sporadiques de grippe en métropole.

BronchioliteAugmentation de l'activité avec une évolution conforme aux valeurs attendues aux urgences et des recours à SOS Médecins supérieurs à ceux observés l'an dernier. Aqui-Respi a pris en charge 62 enfants (près de deux fois plus que lors de la précédente garde). Au niveau national, cette hausse est également observée, avec une augmentation plus précoce et plus marquée en Ile de France.

Virologie respiratoire et méningites à entérovirusUn signalement de méningite à entérovirus et 5 cas d'après le réseau Oscour®. Parmi les 32 analyses de virus respiratoires positifs, 21 sont des rhinovirus et 4 des VRS.

Intoxications aux champignons (indicateur non détaillé dans le corps du document)Depuis le 29/06/2015, 46 cas selon Oscour® (499 en France) (données à consolider). Un cas grave déclaré en Aquitaine. Données du CAPTV non disponibles cette semaine.

Année de publication : 30/10/2015