Surveillance sanitaire en région Aquitaine. Point épidémiologique au 13 novembre 2014.

Publié le 14 Novembre 2014
Mis à jour le 30 juillet 2019

MortalitéLes effectifs de décès enregistrés dans les bureaux d'états civils se situent en dessous des valeurs habituellement observées à cette saison.

Passages aux urgences des populations sensiblesDiminution observée pour les moins de 1 ans après la hausse des dernières semaines alors que les recours aux urgences chez les 75 ans et plus restent en hausse, proches du seuil d'alerte.

Maladies à déclaration obligatoire (MDO)Pas de situation inhabituelle.

Chikungunya et dengue : surveillance renforcée en Gironde et Lot-et-GaronneDepuis le 01/05, 171 cas suspects ont été signalés. Parmi eux, 62 cas de chikungunya, 26 cas de dengue et 3 co-infections ont été confirmés, tous importés.

Gastro-entérite aigüe (GEA)Indicateur en augmentation en Aquitaine et au niveau national, tous âges confondus et plus particulièrement au niveau des consultations de SOS Médecins.

Grippe et syndromes grippauxActivité toujours stable en métropole. Premier cas grave hospitalisé en réanimation en Aquitaine.

Bronchiolite Activité en légère hausse dans la région d'après les différentes sources de données.AquiRespi a pris en charge 86 enfants lors de la garde du 08 au 11/11.

Méningites à entérovirus et VirologieCirculation des virus respiratoires saisonniers selon le CHU Bordeaux.

Intoxications aux champignons (indicateur non détaillé dans le corps du document)Depuis le mois de juillet, en Aquitaine, 85 cas selon le CAPTV et 14 selon Oscour® (1057 et 436 en France).

Intoxications au monoxyde de carbone (bilan au 06/11/14) Depuis septembre 2014, 1 épisode d'intoxication au CO exposant 2 personnes en Aquitaine.Au niveau national, après un début de saison de chauffe calme en raison de températures clémentes, les signalements ont doublé au cours des 2 dernières semaines.