Surveillance sanitaire en région Poitou-Charentes. Point épidémiologique au 25 octobre 2013.

Publié le 25 Octobre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une

Surveillance de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants. Premiers résultats. Un excès de risque de décès par suicide a été observé chez les agriculteurs dans plusieurs études françaises et internationales. Dans ce contexte, l'Institut de veille sanitaire (InVS) et la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA) se sont associés afin de produire des indicateurs réguliers de mortalité par suicide dans la population des agriculteurs. Dans un premier temps, la population étudiée est limitée aux chefs d'exploitation et à leurs conjoints collaborateurs, en activité professionnelle. L'étude porte sur les années 2007, 2008 et 2009. La population étudiée comporte en moyenne 500 164 personnes par an dont 68 % d'hommes et 32 % de femmes. Durant les trois années, 2 769 décès ont été observés chez les hommes et 997 chez les femmes. Parmi ces décès, on a observé 417 suicides chez les hommes (respectivement 130, 146 et 141 en 2007, 2008 et 2009) et 68 chez les femmes (respectivement 19, 27 et 22 en 2007, 2008 et 2009). Les suicides représentent sur l'ensemble de la période étudiée la troisième cause de décès de cette population. La comparaison de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants à celle des hommes du même âge dans la population française montre un excès de suicides de 28 % en 2008 et de 22 % en 2009. Cet excès est surtout marqué dans les classes d'âge de 45 à 64 ans et dans les secteurs des filières d'élevage bovins-lait et bovins-viande qui présentent en 2008 et 2009 les surmortalités par suicide les plus élevées. Ces résultats préliminaires confirment la nécessité de poursuivre la surveillance dans cette population.