Avis relatif à la pertinence et à la faisabilité d'une évaluation des expositions aux poussières d'amiante et des éventuels risques sanitaires pour la population générale ayant fréquenté le CHU de Caen (site Côte de Nacre)

Publié le 1 Janvier 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Caen est un établissement public de santé qui compte 5 sites dont l'hôpital Côte de Nacre (bâtiment tour-galette), mis en service en 1975. Lors de la construction de la tour-galette, l'amiante a été utilisée à tous les étages du bâtiment pour ses propriétés de résistance à la chaleur, au feu, aux agressions électriques et chimiques, ainsi que pour son pouvoir isolant. Dans ce contexte, au regard des caractéristiques du bâti et des définitions de la Haute autorité de santé (HAS), la population générale est considérée comme soumise à une situation d'exposition environnementale aux poussières d'amiante de type passive intra-murale. Pour la période comprise entre 2007 et 2012, compte tenu des faibles niveaux de contamination en fibres d'amiante observés dans les milieux et de la fréquentation présumée faible des lieux par la population générale, il ne paraît pas pertinent de réaliser une estimation des éventuels risques sanitaires. En l'absence de données environnementales exploitables pour la période de 1975 à 2006, il n'est pas possible de caractériser les niveaux de contamination en fibres d'amiante sur cette période. Par conséquent, il n'est pas faisable d'estimer les expositions de la population générale ayant fréquenté les bâtiments à cette période ni d'estimer les éventuels risques pour la santé. (R.A.)

Auteur : Watrin M, Mathieu A
Année de publication : 2014
Pages : 28 p.