Tuberculose résistante en Seine-Saint-Denis : étude du dépistage autour des cas

Publié le 15 Juin 2010
Mis à jour le 10 septembre 2019

La stratégie d'enquête et de dépistage autour des cas de tuberculose semble être mal appliquée en France. Pour décrire le dépistage des sujets contacts (SC) des patients hospitalisés pour tuberculose multirésistante (TBMR) respiratoire dans trois hôpitaux de Seine-Saint-Denis, 15 patients ayant un prélèvement respiratoire positif à Mycobacterium tuberculosis multirésistant entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2005 ont été inclus dans l'étude et leurs SC ont été identifiés rétrospectivement. Les dossiers des patients et des SC dans les Centres de lutte anti-tuberculeuse (Clat) et les hôpitaux ont été évalués, après contact des patients, des SC et des médecins traitants. Onze patients étaient connus des Clat, parmi lesquels seuls 7 ont eu un dépistage de leur entourage. La multirésistance n'était connue des Clat que pour 7 patients. Parmi les 4 cas inconnus des Clat, le dépistage n'a été réalisé qu'autour d'un seul cas par le service hospitalier ayant pris en charge le patient. Deux cas groupés de 3 cas étaient méconnus des Clat. L'étude montre les carences actuelles du dépistage des SC, y compris en cas de TBMR, rendant nécessaire une réflexion pour améliorer voire augmenter les moyens mis en oeuvre et les stratégies de dépistage dans un département très touché par la tuberculose. (R.A)

Auteur : Greffe S, Poirier C, Fain O, Cruaud P, Hornstein M, Gros I, Abgrall S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2010, n°. 23, p. 249-53