Surveillance sanitaire en Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Point épidémiologique du 28 janvier 2016.

Publié le 2 Février 2016
Mis à jour le 12 mai 2019

Les points clés

Situation épidémiologique de la varicelle dans le Nord-Pas-de-Calais-PicardieEn Nord-Pas-de-Calais, l'activité des SOS Médecins et des services d'urgences pour varicelle reste exceptionnellement soutenue pour la période.En Picardie, l'activité des SOS Médecins est également à un niveau élevé pour la période, mais à un niveau plus modéré qu'en Nord-Pas-de-Calais.

Surveillance des bronchiolitesEn Nord-Pas-de-Calais, l'ensemble des indicateurs ambulatoires et hospitaliers confirment le fort ralentissement de l'épidémie ces dernières semaines.En Picardie, le taux de consultations SOS Médecins était légèrement au-dessus du seuil d'alerte régional.

Surveillance des syndromes grippauxEn France métropolitaine, l'activité pour syndrome grippal est en nette augmentation. La Bretagne est la première région à être déclarée en épidémie, alors que 9 autres régions sont considérées en phase pré-épidémique.En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'augmentation des indicateurs ambulatoires, hospitaliers et virologiques conduit à considérer la grande région en phase pré-épidémique. A noter que cette augmentation concerne essentiellement les départements du Nord et du Pas-de-Calais, et reste modérée dans les départements de l'ex-région Picardie.

Surveillance des cas sévères de grippe hospitalisés en réanimationEn France métropolitaine, 32 cas sévères de grippe ont été signalés depuis le début de la surveillance. Il s'agit majoritairement de cas confirmés au virus de type A.En Nord-Pas-de-Calais et Picardie, aucun nouveau cas sévère de grippe n'a été signalé en semaine 03.

Surveillance des gastro-entérites aiguësEn France métropolitaine, le seuil épidémique utilisé par le réseau Sentinelles est dépassé pour la 3ème semaine consécutive, confirmant l'épidémie de gastro-entérites au niveau national.En Nord-Pas-de-Calais, l'activité ambulatoire reste stable sous le seuil d'alerte régional. Au niveau hospitalier, l'activité est en hausse, alors que le nombre de virus isolés reste stable.En Picardie, l'activité des SOS Médecins reste proche du seuil d'alerte régional, et l'activité hospitalière pour gastro-entérites est en forte hausse.

Surveillance des intoxications au monoxyde de carboneOn observe, en France et dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, une augmentation du nombre d'intoxication au CO cette semaine par rapport aux semaines précédentes, probablement en lien avec la baisse des températures.Cependant, depuis le début de la saison de chauffe, le nombre d'intoxication reste inférieur à ceux observés aux cours des saisons précédentes, en France comme dans le Nord-Pas-de-Calais.

Année de publication : 02/02/2016