Des habitants chargés de prévention dans les villages isolés guyanais.

Publié le 1 Novembre 2009
Mis à jour le 5 juillet 2019

La Guyane et le Suriname ont mis en oeuvre un programme d'éducation à la sexualité sur le fleuve Maroni. Dans le cadre d'une coopération transfrontalière, une Équipe mobile d'intervention et de prévention de santé (Emips) forme des personnes "relais communautaires" pour qu'elles mettent en place des actions de proximité de réduction des risques sexuels au sein de leur communauté.

Auteur : Sélé Pascal
La Santé de l'homme, 2009, n°. 404, p. 27-28