Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 19 mars 2015.

Publié le 23 Mars 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • Comme constaté au niveau national, en Lorraine, la fin de l'épidémie de grippe est proche. L'ensemble des indicateurs de la grippe sont en baisse . En semaine 11, les 73 diagnostics de grippe ou syndromes grippaux représentaient 0,6% des diagnostics totaux posés les services d'urgence de la région. Pour la même semaine, l'association SOS Médecins de Meurthe-et-Moselle enregistrait 45 diagnostics, représentant 4,5% du total des diagnostics.
  • On observe une diminution très importante du signalement des cas de grippe sévères hospitalisés en réanimation (1 cas supplémentaire signalé le 15 mars et aucun cette semaine). Le nombre total est de 46 cas dont 8 décès. Seuls 6 cas restent encore hospitalisés en réanimation. Les caractéristiques épidémiologiques de ces cas graves restent inchangées.
  • La mortalité toute cause semble diminuer, ces données seront consolidées dans les semaines qui viennent.
  • Les données du service de virologie du CHU de Nancy indiquent qu'essentiellement des virus de type A ont été identifiés. Au niveau national et en Europe, la majorité des virus sous-typés sont des virus A(H3N2).
  • On observe une diminution de l'activité pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans selon les indicateurs suivis.
  • Une augmentation du nombre de gastro-entérite aiguë a été enregistrée dans les services d'urgence de Lorraine. Mais en semaine 11, ils représentaient toujours moins de 2% du total des diagnostics posés. Pour l'association SOS Médecin le nombre de gastro-entérites aiguës fluctue dans les variations habituellement observées à cette période.

Année de publication : 23/03/2015