Surveillance épidémiologique en région Lorraine. Point au 18 novembre 2015.

Publié le 20 Novembre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • Point qualité : Un établissement de Moselle ne transmet plus de données depuis le 12/11, la semaine dernière est donc incomplète. L'établissement a été contacté et le problème est en cours de résolution. De plus, les données virologiques du CHU de Nancy ne sont pas disponibles pour la semaine 46. Les graphiques concernant cette source de données s'arrêtent donc à la semaine 45.
  • Depuis la semaine 40, l'activité liée à la grippe et aux syndromes grippaux correspond à celle habituellement observée à cette période de l'année pour les services d'urgence du réseau OSCOUR® de Lorraine. Pour l'association SOS médecins de Meurthe-et-Moselle cette activité est plus faible que celle de l'année 2014. En semaine 46, 8 et 1 diagnostics ont été posés respectivement par les médecins des services d'urgence et de l'association.
  • Aucun cas grave de grippe n'a été déclaré depuis de début de la surveillance (semaine 45) par les services de réanimation de Lorraine.
  • Depuis la semaine 37, l'activité des services d'urgence du réseau OSCOUR® de Lorraine en lien avec la bronchiolite correspond à celle habituellement observée, même si des augmentations hebdomadaires ont été notées. En semaine 46, une augmentation de l'activité a été observée avec 43 diagnostics posés par les médecins des services d'urgence, ce qui équivaut à 7,1% de l'activité chez les moins de deux ans. Cette augmentation pourrait se poursuivre durant les semaines prochaines si on s'en réfère aux données des précédentes années.Pour l'association SOS médecins de Meurthe-et-Moselle, cette activité reste dans les valeurs attendues depuis la semaine 37.
  • En Lorraine, l'activité liée à la gastro-entérite dans les services d'urgence du réseau OSCOUR ® et dans l'association SOS médecins de Meurthe-et-Moselle reste stable par rapport aux années précédentes. Avec 97 diagnostics posés en semaine 46, cette activité a représenté 0,9% du total des diagnostics dans les services d'urgence. Les médecins de l'association SOS médecins de Meurthe-et-Moselle ont posé 75 diagnostics de gastro-entérite et de diarrhée, ce qui équivaut à 7,8% du total des diagnostics.
  • D'après les données disponibles, aucune augmentation inhabituelle de la mortalité en Lorraine n'a été observée au cours des dernières semaines. Les délais de transmission des données relatives aux décès étant supérieurs à 7 jours, les données de la semaine 46 sont en cours de consolidation.
  • De la semaine 40 à 46, 8 épisodes d'intoxications au monoxyde de carbone sont survenus en Lorraine et ont concerné 30 personnes. Parmi elles, 14 ont été prises en charge en services d'urgence et 3 ont été hospitalisées. Aucun décès n'est survenu.

Année de publication : 20/11/2015