Surveillance épidémiologique en région Alsace. Point au 5 novembre 2015.

Publié le 10 Novembre 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

Faits marquants

  • La surveillance de la grippe a démarré mais l'activité liée à celle-ci reste faible aussi bien pour les indicateurs SOS Médecins que ceux des services d'urgence. Cette pathologie représente ainsi moins de 1 % de l'activité des associations SOS Médecins d'Alsace et moins de 0,5 % de celle des servies d'urgence. D'après les données du laboratoire de virologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS), le virus n'a été détecté que façon sporadique pour l'instant (2 cas en semaine 41).
  • Suite à l'augmentation observée en semaine 43 sur les données des associations SOS Médecins de la région, le nombre de diagnostics de bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans est stable en semaine 44 et représente 5 % de l'activité des associations pour cette classe d'âge. Concernant l'activité des services d'urgences, les diagnostics de bronchiolite restent peu nombreux. En semaine 44, moins de 5 % de l'activité des services est liée à cette pathologie. Au niveau national, l'augmentation du nombre de passages aux urgences et de visites SOS Médecins pour bronchiolite continue avec une dynamique similaire à celles des années précédentes. Cette tendance à la hausse est particulièrement marquée en Ile-de-France et dans le Nord.
  • Concernant les virus respiratoires détectés par le laboratoire de virologie des HUS, le VRS reste faible en semaine 43. Ce sont majoritairement des rhinovirus, des entérovirus ainsi que des virus para-influenza qui ont été détectés depuis début octobre et leur nombre est en augmentation au cours des dernières semaines.
  • La tendance à l'augmentation du nombre de diagnostics hebdomadaires de gastroentérites et diarrhées se confirme en semaine 44 pour les associations SOS Médecins d'Alsace et ces pathologies représentent ainsi 11 % de leur activité. Les gastro-entérites correspondent aux pathologies les plus fréquemment diagnostiquées cette semaine-là. Le nombre de diagnostics hebdomadaire de gastro-entérite est plus variable dans les services d'urgence d'Alsace et les données des semaines à venir permettront de confirmer ou non une tendance à la hausse.
  • Depuis le début de l'automne, le nombre prélèvements positifs pour les virus entériques au laboratoire de virologie des HUS reste à inférieur à 5 par semaine. Tous les type de virus (rotavirus, norovirus et adénovirus) ont été identifiés.

Année de publication : 10/11/2015