Surveiller pour conduire et évaluer la politique de prévention des infections nosocomiales d'un établissement de santé : l'expérience du Centre hospitalier de Mulhouse, France.

Publié le 26 Avril 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Cet article a pour objet de présenter le rôle des surveillances dans la politique de lutte contre les infections nosocomiales du Centre hospitalier de Mulhouse. Organisée dans un premier temps à partir du laboratoire de microbiologie, la surveillance s'est ensuite développée autour d'un double dispositif : le suivi épidémiologique et la veille sanitaire. Le suivi épidémiologique comprend la surveillance en réseau selon une méthodologie nationale, la surveillance à partir des données du laboratoire de microbiologie et de la pharmacie dans les domaines suivants : maîtrise du risque infectieux en secteurs opératoires, en réanimation, maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes (BMR) aux antibiotiques, maîtrise des infections nosocomiales liées à un dispositif médical et de celles observées chez les professionnels de santé. La veille sanitaire regroupe le signalement interne des évènements indésirables de risque infectieux. La surveillance des infections du site opératoire sur des actes traceurs est effective pour toutes les spécialités chirurgicales. Elle a permis à deux d'entre elles de construire un programme de prévention avec le Comité de lutte contre les infections nosocomiales et d'en suivre l'efficacité. La surveillance des BMR s'appuie sur une organisation où l'équipe opérationnelle d'hygiène hospitalière intervient activement auprès des services. Cette politique a contribué à la maîtrise de l'épidémie régionale à entérocoques résistants aux glycopeptides de l'Est de la France. Les résultats de la surveillance ont permis de fixer les priorités du programme de lutte contre les infections et de suivre les tendances. Ils éclairent sur les risques actuels et permettent à l'établissement d'adapter sa politique de prévention aux phénomènes émergents. La surveillance devient le terreau d'actions pragmatiques. (R.A.)

Auteur : Minery P, Bourderont D, Gravet A, Mootien JY, Courdier ML, Berg C, Delarbre JM, Real P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 15-16-17, p. 181-4