Etude épidémiologique des troubles de santé survenus à court terme chez les personnes ayant participé au nettoyage des sites pollués par la marée noire consécutive au naufrage de l'Erika

Publié le 10 Octobre 2000
Mis à jour le 11 septembre 2019

Le 12 décembre 1999, le pétrolier Erika chargé de 28 000 tonnes de fioul lourd de 2e catégorie fait naufrage à 55 km au sud de la pointe de Penmarc'h et à 80 km à l'ouest de Belle-Ile... Au fur et à mesure de l'arrivée de la pollution, des chantiers de nettoyage sont mis en place sur les sites touchés, à l'instigation des autorités locales sous l'égide du plan POLMAR. Les effets sanitaires à court terme d'une exposition aux composés du fioul consistent en : des troubles généraux du système neurologique ; des troubles respiratoires, digestifs et cutanéo-muqueux pour les hydrocarbures aromatiques et polyaromatiques. A la demande de la DGS en date du 19 janvier 20000, une enquête épidémiologique a été conduite avec les objectifs suivants : - décrire les effets sanitaires à court terme présentés par les personnes bénévoles et les professionnels intervenus sur les sites pollués par la marée noire ; - identifier les situations d'exposition contribuant à la survenue de troubles de santé ; - apporter des éléments d'évaluation des consignes de prévention afin d'adapter ces dernières si nécessaire ; - établir le cas échéant des recommandations afin de prévenir la survenue de tels effets sanitaires dans des situations similaires. (R.A.)

Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2000, n°. 41, p. 180-3