Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 9 mai 2018.

Publié le 22 Mai 2018
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une - Evolution de la stratégie de gestion en cas d'épidémie de rougeole importante sur le territoire national

Le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a émis le 23 avril 2018 un avis relatif à la stratégie vaccinale (1) en situation épidémique de rougeole. Cette stratégie a pour objectifs : a) d'améliorer la couverture vaccinale dans la population ciblée par les recommandations vaccinales, b) de limiter l'extension de l'épidémie, c) de protéger les personnes à risque de rougeole grave.a) L'amélioration de la couverture vaccinale vise l'atteinte d'un taux de couverture de 95 % sans attendre l'impact de l'obligation vaccinale récemment mise en oeuvre ET le rattrapage chez les personnes nées depuis 1980 en particulier dans les collectivitésb) La limitation de l'extension de l'épidémie autour des cas nécessite de recenser le statut vaccinal des personnes réceptives, y compris celles qui n'ont pas été en contact avec un cas s'il survient en collectivité. La vaccination post-exposition doit être administrée dans les 72 heures suivant le contage et reste recommandée même si ce délai est dépassé. Lors de cas groupés, vues la brièveté du délai et la forte valeur prédictive positive du diagnostic clinique de la rougeole, cette mesure peut être appliquée sans attendre la confirmation du diagnostic du cas index. La vaccination post-exposition s'adresse aux nourrissons de 6 à 11 mois révolus , aux personnes vaccinées avec 2 doses mais dont une avant l'âge de 1 an , aux nourrissons de 12 mois et plus n'ayant eu qu'une dose , aux personnes nées après 1980 et non vaccinées par 2 doses , aux personnes nées avant 1980 sans antécédent connu de rougeole et non vaccinées, surtout si elles sont nées dans les années 1970c) La protection des personnes à risque de rougeole grave (nourrissons de moins de 1 ans, femmes enceintes et personnes immunodéprimées). Leur protection repose sur la vaccination de l'entourage (milieu familial, personnel de la petite enfance et personnel hospitalier) , la vaccination post-exposition dans les 72 heures pour les nourrissons de 6 à 11 mois , la prophylaxie par immunoglobulines polyvalentes dans les 6 jours suivant le contage pour les nourrissons de 6 à 11 mois (si délai de 72 heures passé) et les personnes ne pouvant être vaccinées (moins de 6 mois, femmes enceintes, immunodéprimés).En milieu de soins, il faut tracer le parcours du patient et mettre en oeuvre des mesures d'hygiène standard et des précautions complémentaires de type " air ". Le HCSP recommande de définir deux niveaux épidémiques, d'adapter la stratégie de surveillance des cas de rougeole en situation d'épidémie (personnes à risque de rougeole grave, foyers dans des collectivités à risque de formes graves), de confirmer biologiquement les cas en situation épidémique avec des priorités.

Année de publication : 22/05/2018