Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 4 mai 2017.

Publié le 4 Mai 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une

Données de participation au programme de dépistage organisé du cancer du sein, 2015-2016

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme en France. Comme chaque année, Santé publique France publie les données de participation des femmes au programme de dépistage organisé du cancer du sein. Ce programme invite tous les 2 ans les femmes âgées de 50 à 74 ans à effectuer une mammographie de dépistage, complétée par un examen clinique des seins.Avec plus de 5 millions de femmes dépistées pendant la période 2015-2016, la participation au programme de dépistage organisé du cancer du sein en France est de 51 %, en légère baisse par rapport à la période de stabilisation de la participation autour de 52 % entre 2008 et 2014. Cette baisse s'observe pour toutes les tranches d'âge sauf les 70-74 ans, et pour toutes les régions de métropole.En 2015-2016, l'hétérogénéité de la participation sur le territoire constatée les années précédentes perdure avec des écarts entre départements allant de 27 % à Paris à 63 % en Loire-Atlantique. Cette hétérogénéité géographique se retrouve également à l'échelle régionale (nouvelles régions) avec des taux de participation variant de 36 % en Corse à 60 % dans les Pays de la Loire (Figure). La région Bourgogne-Franche-Comté affiche pour 2015-2016 un taux de participation à 57 % avec un maximum pour la Côte d'Or à 61 % et un minimum pour la Haute-Saône à 55 %.Plusieurs hypothèses peuvent être avancées concernant la légère baisse de participation constatée ces dernières années, comme l'impact de la polémique nationale et internationale sur l'efficacité du dépistage du cancer du sein, une éventuelle baisse de l'offre médicale en sénologie, une possible augmentation des démarches de dépistage individuel en raison de la tomosynthèse non incluse dans le programme organisé. Mais il n'est pas possible de calculer précisément l'ampleur de cette démarche individuelle ni son évolution au cours du temps.Il est encore nécessaire d'améliorer la participation au dépistage organisé en sensibilisant les femmes, en particulier celles qui ne font jamais de mammographie, à la qualité offerte par ce dépistage accessible gratuitement. Ces nouvelles données permettent de suivre et d'évaluer l'avancement des actions du Plan cancer 2014-2019 relatives au dépistage du cancer du sein et en particulier la lutte contre les inégalités d'accès et de recours aux programmes de dépistage (action 1.8).

Année de publication : 04/05/2017