Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 2 novembre 2017.

Publié le 3 Novembre 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

A la Une - Epidémie de peste à Madagascar

La peste est une maladie infectieuse causée par la bactérie Yersinia pestis. Elle se transmet à partir de petits mammifères sauvages qui en sont les réservoirs, par l'intermédiaire de puces qui les parasitent. Chez l'homme, elle se produit généralement après piqûre par les puces de rats infectées par la bactérie et donne lieu le plus souvent à la forme bubonique (80 à 95 % des cas). L'infection humaine peut également survenir par voie respiratoire, à l'occasion d'un contact rapproché avec un malade atteint de peste pulmonaire, par l'inhalation de gouttelettes contenant des bactéries émises lors de la toux. Cette forme est hautement transmissible et est la plus mortelle en l'absence de traitement.La peste est retrouvée principalement en Afrique, en Asie et en Amérique. Madagascar et la RDC sont les pays de plus haute endémicité avec de nombreux cas déclarés tous les ans. La France en est exempte depuis 1945. Le 23 août 2017, l'OMS a notifié une épidémie de peste à Madagascar différant des précédentes saisons du fait d'un nombre élevé de cas avec une proportion importante de formes pulmonaires et d'une distribution géographique inhabituelle (villes à forte densité de population et zones côtières touristiques touchées). Au 24 octobre 2017, 1 309 cas (suspects, probables et confirmés) de peste ont été recensés dont 93 décès (taux de létalité de 7 %). Parmi les cas, 882 sont des formes pulmonaires (soit 67,4 % des cas).Le risque d'importation d'un cas de peste pulmonaire sur le territoire national reste faible, tant pour les départements français de l'océan indien que pour la métropole. Aucun cas de peste importé n'a été diagnostiqué à ce jour sur le territoire national. Cependant, dans ce contexte, tout cas suspect de peste de retour de Madagascar depuis moins de 7 jours, devra faire l'objet d'un appel au SAMU-Centre 15 et à l'ARS pour que soit organisée sa prise en charge. Les ressortissants français amenés à voyager à Madagascar sont invités à se renseigner avant leur départ.

Année de publication : 03/11/2017