Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 4 juin 2015.

Publié le 5 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Le Plan National Canicule 2015Le Plan National Canicule (PNC) est reconduit du 1er juin au 31 août 2015. Les objectifs sont d'anticiper une vague de chaleur, de protéger les populations des effets sanitaires d'une canicule par la mise en place de mesures de gestion adaptées, d'informer et communiquer pour sensibiliser et protéger les populations, de capitaliser les expériences après chaque été. Les recommandations sanitaires à destination des professionnels de santé et du grand public avaient été actualisées par le Haut Conseil de Santé Publique en mai 2014.Le PNC est fondé sur la surveillance des prévisions de températures fournie par Météo-France et synthétisée chaque semaine dans le chapitre " surveillance environnementale de ce document ". Parallèlement, en cas de déclenchement de vague de chaleur, la surveillance d'indicateurs sanitaires (cf. chapitre " surveillance non spécifique ") permet d'apprécier l'impact éventuel pour que les services concernés (santé, gestion, communication, etc.) puissent ajuster les mesures de gestion.Pour anticiper une vague de chaleur, Météo-France (MF) fournit chaque jour à 12h les prévisions météorologiques et les Indicateurs BioMétéorologiques (IBM) des 5 prochains jours.Les deux IBM (IBM nuit / IBM jour) sont construits à l'aide des moyennes de températures prévues sur 3 jours consécutifs, permettant de vérifier si ces prévisions d'IBM dépassent ou non le seuil d'alerte prédéfini par département. Quand ces 2 IBM nuit/jour dépassent simultanément les seuils d'alertes dans un département, cela signifie que Météo-France prévoit une vague de chaleur d'au moins 72 heures : dans ce cas, le préfet décide de l'opportunité de mettre en oeuvre les mesures de contrôle prévues par le plan, en passant au niveau 3 " alerte canicule " du PNC.Les prévisions de températures et des IBM comportant un degré d'incertitude, MF indique également si le risque de dépassement des seuils est " faible ", " modéré ", " élevé " ou " très élevé " afin que les acteurs puissent préparer la réponse dans les deux dernières situations. Ainsi, ce lundi 2 juin, MF considérait à raison que le risque de dépasser les seuils IBM en Bourgogne et en Franche-Comté était " faible " pour le week-end du 6-7 juin : cette prévision s'étant affinée aujourd'hui, il n'y a plus de dépassement des IBM prévu pour cette période.

Année de publication : 05/06/2015