Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 28 mai 2015.

Publié le 2 Juin 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Fièvre hémorragique virale à virus Ebola en Afrique de l'Ouest - Point au 20 mai 2015Depuis le début de l'épidémie, l'OMS rapporte un total de 26 933 cas (suspects, probables et confirmés) et 11 120 décès dans les trois pays majoritairement affectés en Afrique de l'Ouest (Guinée, Libéria et Sierra Léone).Le Libéria a été déclaré indemne de la maladie à virus Ebola le 9 mai 2015 et a été retiré des zones à risque de la définition de cas de l'InVS. Cependant, l'OMS souligne l'importance d'une surveillance renforcée de 90 jours supplémentaires en raison de la poursuite de l'épidémie dans les 2 autres pays frontaliers.Le nombre de nouveaux cas rapportés (N=35) dans les 2 autres pays (Guinée et Sierra Leone) en semaine 20 est plus élevé que la semaine précédente (N=9). C'est le nombre de cas par semaine le plus élevé depuis un mois. (Cf. carte).Il n'est pas étonnant d'observer des fluctuations du nombre de cas rapportés par semaine dans les pays encore affectés en Afrique de l'Ouest, alors que les niveaux actuels sont nettement inférieurs à ceux de 2014. Le renforcement de l'engagement des communautés, la recherche de nouveaux cas, la surveillance active des contacts constituent toujours une priorité afin d'identifier et contrôler les nouvelles chaines de transmissions.Cependant pour 10 cas parmi les 35 nouveaux cas rapportés (9 en Guinée et 1 en Sierra Leone), il n'a pas été possible d'établir la source d'infection, ce qui signifie que des chaînes de transmission échappent toujours à la détection dans plusieurs zones.

Année de publication : 02/06/2015